top of page

Chant, pudeur et humilité




Dans l’apprentissage de la voix, nous sommes confrontés à nos doutes, nos schémas militants et les parts de nous qui refusent d’avancer.


De cela peut naître un sentiment de honte, de ne pas être à la hauteur,

ou, au contraire, un sentiment d’autosuffisance, voie de supériorité (et donc d’infériorité)


Chanter, c’est ABANDONNER TOUT CELA.


Pour ne plus être que musique dans l’espace du chant.


Car c’est dans cet espace qu’émerge le dernier rempart de la voix :

La pudeur,

qui fait enfin place à la véritable expression de l’âme, nue, engagée et libre.


Malala Guindo



6 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Kommentarer


bottom of page